Actualités

19 avril 2016

« La formation d’arbitre permet d’acquérir des valeurs de respect et de sportivité »

Trois questions à… Catherine Brun, présidente du Tennis Club de Croissy-sur-Seine (TCCS), distingué lors des Trophées du Sport responsable 2015 pour son programme de formation destinés aux jeunes arbitres.

Pourquoi le TCCS s’est-il récemment engagé à former des arbitres ?

Nous nous sommes rendu compte que l’auto-arbitrage (les joueurs qui s’arbitrent eux-mêmes) était ingérable. En compétition, le fair-play n’est pas toujours au rendez-vous et il est même arrivé que des joueurs en viennent aux mains. Il y a quatre ans, avec le soutien de la Fédération, nous avons mis en place un pool d’arbitres. Nous en formons chaque année une dizaine. Ce sont tous des licenciés du club. Pour eux, c’est un vrai plus car cette formation leur permet d’acquérir des valeurs de respect et de sportivité qui leur seront très utiles lors d’un tournoi.

 

Le club a également signé deux chartes faisant la promotion des bons comportements. De quoi s’agit-il exactement ?

La charte du jeune joueur pour les nouveaux adhérents et la charte du jeune compétiteur ont été adoptées pour condamner les comportements discriminants ou racistes, la tricherie… mais aussi pour que chaque joueur s’engage à tout donner sur le terrain, à être assidu lors de l’entraînement, à écouter l’entraîneur… Des valeurs cardinales pour le TCCS.

 

Etes-vous engagés sur d’autres terrains ?

Nous nous sommes engagés il y a plusieurs années à faire de la valorisation du tennis féminin une de nos priorités. Chez nous, les femmes de plus de 50 ans bénéficient d’un enseignement spécifique. Nous proposons également une fois par semaine des séances de tennis adapté à des handicapés mentaux. Enfin, nous nous efforçons d’adopter des pratiques éco-responsables (zéro papier, covoiturage…). 

* A vous de jouer !

* Cliquez ici pour remplir votre dossier de candidature

* contact : sport-responsable@generali.fr