La Fédération Française du Sport-Boules

10 raisons de pratiquer le Sport-Boules

1. Le Sport-Boules, un jeu démocratique, un sport pour tous : pour tous les âges (de 7 à 107 ans), pour tous les sexes, pour toutes les classes sociales, partout en France…

2. Le Sport-Boules est une activité sportive saine et complète faisant à la fois travailler les bras et les jambes, favorisant la souplesse de toutes les articulations et facilitant la circulation sanguine.

3. La pratique de cette discipline exige patience et rapidité des prises de décisions. Une manière de se forger un mental à toutes épreuves.

4. Le Sport-Boules allie donc plusieurs facultés en même temps (le physique et le mental), notamment l’adresse en situation de course. Il s’agit d’une authentique épreuve sportive qui exige des nerfs d’acier, des astuces de joueurs d’échecs, des jambes de champion de triple saut, et la concentration d’un tennisman de haut niveau.

5. « Il s’agit d’un sport rigoureux et quand je le pratiquais, lors des parties finales, j’avais les mêmes sensations qu’au football, de l’émotion, de la tension, et surtout beaucoup de concentration. Du point de vue psychologique, la discipline bouliste ressemble un peu au tennis : tout peut basculer dans l’autre sens à n’importe quel moment. » Aimé JACQUET, ancien Directeur Technique National du football et sélectionneur de l’équipe de France victorieuse de la Coupe du Monde de football en 1998.

6. Le Sport-Boules, école de sagesse : il permet la multiplication des contacts humains, il est un jeu en équipe promoteur d’harmonie. Apprendre à gagner comme à perdre, à lutter ensemble, pratiquer une solidarité effective, un travail d’entraide et de coopération.

7. La possibilité de pratiquer ce sport en loisir, une distraction de plein air, un divertissement ludique et convivial, qui créé des liens d’amitié entre les hommes, qui procure à l’individu la détente du corps et de l’esprit.

8. 5 min de tir progressif correspondent à 1.500 m de course de fond et 50 kg de bronze jeté, un effort physique certain qu’il faut conjuguer avec une épreuve d’adresse.

9. Les finalistes d’un concours de 64 quadrettes, disputé en une seule journée, jettent en moyenne 15 boules par parties, effectuent généralement 5 trajets de 14 mètres sur le terrain par mène. Ce sont bien plus de 7 kilomètres que les pointeurs auront arpentés. La dépense physique des tireurs est beaucoup plus importante.

10. Le Sport-Boules à l’école : une activité éducative utilisée pour ses richesses d’approche d’habiletés, de connaissances et d’attitudes d’autonomie, de sécurité pour soi et pour les autres, de respect de l’autre, d’entraide et de solidarité, toutes attitudes qui caractérisent un comportement citoyen.

 

Le site de la Fédération